«

»

Imprimer ce Article

L’audace d’être soi

Chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l’accomplir ou la trahir.

Frantz Fanon (1961) – Les Damnés de la Terre

laudacedetresoiQui êtes-vous ? Qu’est ce qui fait de vous ce que vous êtes ?

Quel est le plus grand engagement que vous puissiez prendre envers vous-même ? Maintenant…

Parfois la Vie nous mène vers des sentiers que nous n’aurions jamais imaginés, envisagés ni soupçonnés. Elle nous teste à travers des épreuves afin de nous faire prendre conscience de ce que nous voulons et de qui nous sommes vraiment. Le but secret de la Vie n’est-il pas alors celui de nous faire vivre notre identité profonde, notre nature véritable et ce, quel que soit le chemin que nous choisissons?

À cet effet, la Vie nous présente maintes occasions, opportunités de répondre à notre appel intérieur. À nous de choisir de l’écouter ou de l’ignorer…

Qu’est ce que l’appel intérieur ?

L’appel intérieur, c’est la Voix de notre for intérieur, la Voix qui nous demande de suivre le chemin de notre cœur. Elle est discrète au début, puis se fait de plus en plus présente, de plus en plus insistante. C’est tout d’abord un souffle, puis un murmure… Quand nous ne l’entendons pas alors cette Voix se met à parler, à crier plus fort, parfois même à travers le reflet que nous font certaines personnes ou situations que nous vivons. Cette voix est à la fois authentique, unique et vibrante.

Ecouter son appel intérieur nécessite de développer des qualités d’écoute sensible. Écouter avec attention, finesse, justesse et précision… Écouter au-delà des mots, écouter les non-dits, les ressentis…

Quel que soit le nom qu’on lui donne : intuition, petite voix, flair ou encore instinct, cette Voix nous souffle ce que nous voulons vraiment accomplir et réaliser dans notre Vie. C’est elle qui nous confirme souvent par des informations physiques et émotionnelles que nous sommes à la bonne place, au bon moment en présence des bonnes personnes. C’est elle qui nous indique si nous vivons en accord ou non avec nos valeurs intrinsèques.

Avoir la foi, c’est monter la première marche, même quand on ne voit pas tout l’escalier.

Martin Luther King

Ecouter son appel intérieur, c’est avoir le courage de penser et d’agir par soi-même.

Ecouter son appel intérieur est un acte de responsabilité personnelle. Un acte de courage et de Foi. Face à soi-même, face aux autres, face à son environnement. Il nécessite aussi d’avoir l’audace de jouer plus grand au Jeu de la Vie. Faire le saut, embrasser l’inconnu, se jeter sans filet, c’est à dire sans aucune garantie et ce, en faisant fi du regard des autres… Cela implique une grande confiance en soi et en ses capacités d’accomplissement. Soyez conscient que le chemin du cœur n’est pas le chemin le plus facile à emprunter (il génère souvent le réveil de peurs profondes car il nous met face à nos géants intérieurs) mais c’est sans conteste le chemin le plus direct et la voie royale vers l’épanouissement total de l’être.

Avoir l’audace de se conduire différemment, d’emprunter de nouvelles voies, transgresser ses principes habituels et composer avec de nouveaux paradigmes, font aussi partie du Jeu de l’Audace d’être Soi.

Ecouter son appel intérieur, c’est reconnaître et transcender ses peurs.

Lorsque l’on choisit de répondre à son appel intérieur, d’embrasser sa mission, il s’agit d’oser pleinement l’inconfort, d’apprendre à transcender les murs de nos peurs, quelle qu’en soit leur forme et d’aller découvrir ce qui se trouve au-delà de celles-ci. Peur d’être jugé, condamné, rejeté, critiqué, abandonné, incompris, jalousé…Peur de perdre, de manquer, d’échouer… et même de réussir !

Les peurs, les doutes, les appréhensions sont en fait de puissants indicateurs de là où réside notre véritable potentiel. Nos peurs sont en réalité nos alliées et nos compagnes de route. Si nous choisissons de les reconnaître, de les accueillir et de les transcender, elles ont le pouvoir de nous propulser vers la réalisation de notre appel intérieur.

Ecouter son appel intérieur c’est choisir de vivre en harmonie avec ses valeurs.

Quand on ose être soi-même, les barrières tombent. Il n’y a plus de place à l’inauthenticité, aux faux-semblants, aux masques et aux mensonges. L’être véritable balaie le paraître. Et lorsque l’on choisit de franchir le pas, il est difficile revenir en arrière. Nous faisons le choix conscient de vivre en harmonie avec nos valeurs et nos croyances fondamentales et ce, dans la certitude que nous faisons le choix approprié en fonction de qui nous sommes.

Alors, quelles pourraient être les conséquences d’ignorer son appel intérieur ?

Frustration, tristesse, désarroi, regrets, inhibition, sentiment d’isolement, de manque, de perte, de vide … la liste est longue.

Je constate fréquemment dans mon travail de coach que le besoin de confort et de sécurité de certains professionnels, leur font parfois choisir une activité ou une profession à l’opposé de ce qu’ils sont vraiment.

Lorsque l’on ignore son appel intérieur, il surgit fréquemment des retards dans notre capacité de réalisation, nous faisons de longs détours pour atteindre un objectif. Nous gaspillons à la fois temps, argent et énergie à être ce que nous ne sommes pas. Les impacts sont multiples et peuvent se mesurer en perte d’énergie, perte de pouvoir personnel, difficulté dans l’expression et l’affirmation de soi, manque de confiance, manque de liberté d’action etc.

Ignorer son appel intérieur, se détourner de son chemin peut avoir des conséquences néfastes, fâcheuses et irréversibles.

Bronnie Ware, infirmière australienne en soins palliatifs, a accompagné de nombreux mourants durant leurs derniers jours. Elle a identifié cinq grands regrets des personnes en fin de vie, en recueillant les confidences de ses patients. À la question cruciale: « Quels sont les plus grands regrets qui ont été le plus exprimés de votre vie ? », voici les 5 réponses qui reviennent :

  • Je regrette de ne pas avoir eu le courage de vivre ma vraie vie et non pas celle que les autres voulaient pour moi.
  • Je regrette d’avoir trop consacré de temps à mon travail.
  • Je regrette de ne pas avoir plus exprimé mes sentiments.
  • Je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis.
  • Je regrette de ne pas m’être autorisé à être plus heureux.

Selon moi, ce sont des regrets exprimés par des personnes qui n’ont pas pu répondre ou qui ont ignoré leur appel intérieur.

Et vous, qu’est ce qui vous appelle intérieurement ?

Avez-vous remarqué que lorsque nous nous engageons pleinement, la vie répond à nos aspirations les plus profondes, à nos plus grands rêves et ce parfois de manière inattendue et surprenante ? Et si vous choisissiez de suivre votre appel intérieur, ce qui vous rend heureux, joyeux, vivant, vibrant ! Et si vous choisissiez de suivre votre for intérieur même si cela nécessite de faire face à vos géants intérieurs c’est à dire vos peurs les plus profondes.

A quelle requête de votre cœur ne répondez-vous pas ?

Rappelez vous que :

La chose la pire qui puisse arriver à un être humain c’est de vivre une Vie qui n’honore pas sa véritable essence, sa véritable nature, c’est à dire qui il est vraiment en appui sur ses forces et ses talents uniques.

Alors, et… si vous preniez celui d’oser être qui vous êtes vraiment? Maintenant !…

Par Sêssi Hounkanrin, le 29 juillet 2015
Source : lasolutionestenvous.com

Share Button

Lien Permanent pour cet article : https://www.evasion-energie.com/laudace-detre-soi/