«

»

Imprimer ce Article

À la découverte du bien-être (DNA)


Le premier salon du bien-être a été organisé hier dans la salle polyvalente de Schwenheim par l’association Évasion bien-être et énergies. Une dizaine de praticiens ont présenté différentes disciplines pour aider à mieux se sentir au quotidien.Hervé Kienlen observe un regain d’intérêt pour les techniques de bien-être et de soin. PHOTO DNA – Guillaume ERCKERT

« Stress, fatigue, maladie, problèmes physiques ou relationnels : le mal-être est de plus en plus criant dans notre société. Comme le besoin de se développer, de s’affirmer, de s’émanciper. » Depuis 2007, Hervé Kienlen, membre de l’association Évasion bien-être et énergies, observe un accroissement des situations d’inconfort social et de troubles physiques.

« Travailler à la fois sur le corps et l’esprit »

Selon lui, de plus en plus de personnes en souffrance se tourneraient vers des techniques de bien-être, de détente ou de réharmonisation énergétique, « toutes complémentaires de la médecine traditionnelle occidentale », dit-il. « C’est une période de retour aux sources », dit-il. Ces techniques « oubliées ou nouvelles » permettraient de « travailler à la fois sur le corps et l’esprit », explique Hervé Kienlen. Mais pas toutes de la même façon.

Le shiatsu est une des techniques de thérapie manuelle les plus connues. PHOTOs DNA – G.E.

Certaines, comme le shiatsu, consistent à presser avec les pouces ou les paumes des mains sur des points d’acuponcture du corps endolori pour traiter des troubles fonctionnels. D’autres, comme le reiki, méthode de soins non conventionnelle d’origine japonaise, se pratique sans application cutanée. Le praticien – « qui n’est pas un spécialiste de santé », insiste Hervé Kienlen – capte l’énergie présente dans l’environnement pour la transmettre au sujet à l’aide de ses mains, mais sans le toucher.

« Cette technique procure des sensations de lâcher prise ou de chaleur », détaille Hervé Kienlen. Son but étant de détendre l’individu. Patrick, de Saverne, a trouvé la séance « agréable » pour son initiation aux techniques de thérapies énergétiques. « Je n’ai pas de problème, se félicite ce père de famille. Mais c’était plutôt relaxant. »


Certaines techniques utilisent des pressions cutanées pour aider à se sentir mieux. D’autres non. PHOTO DNA – Guillaume ERCKERTLe salon du bien-être a également permis aux visiteurs de découvrir d’autres disciplines, comme la technique métaphorique, la réflexologie ou l’aïkido. Cet art martial japonais constitue bien un moyen de se détendre et de trouver le bien-être, selon Lionel Welsch, instructeur 2e degré au club Yo Shin Kan de Saverne. « L’aïkido a pour but d’unifier les énergies sur un plan physique mais aussi spirituel. Cela dépasse le cadre martial. Le but est de s’améliorer soi-même », explique le fondateur du dojo savernois. Aïkido, shiatsu, reiki et bien d’autres : il existe donc différents moyens pour se relaxer et éprouver du bien-être. Reste à trouver celui qui convient le mieux.« L’aïkido a pour but d’unifier les énergies sur un plan physique mais aussi spirituel », explique Lionel Welsch. PHOTO DNA – Guillaume ERCKERT

DNA – 28/09/2015

PHOTOS DNA – Guillaume ERCKERT

Share Button

Lien Permanent pour cet article : https://www.evasion-energie.com/20150928-a-la-decouverte-du-bien-etre-dna/